Idée de placement : pourquoi choisir l’assurance vie ?

assurance vie

Publié le : 11 février 20225 mins de lecture

Une assurance vie en ligne est un bon placement qui se prépare à l’avance pour couvrir sa retraite pendant plusieurs années. Elle permet de se constituer un capital et de bénéficier de plusieurs avantages. Pourquoi s’engager dans des contrats d’assurance vie ?

Pourquoi souscrire un contrat d’assurance vie ?

Les contrats d’assurance vie sont des engagements conclus entre une compagnie d’assurance et un bénéficiaire en contrepartie d’un versement de prime, rente viagère ou un capital à long terme. Les assurances vie peuvent être considérées comme des placements à moyen ou à long terme. En souscrivant ce type de couverture, le contractant peut assurer sa retraite et l’utiliser comme des fonds supplémentaires, régler des prêts hypothécaires, des crédits auto ou des prêts personnels. C’est aussi le genre de garantie pour subvenir aux besoins des familles après que les parents soient en arrêt de travail. À la fin du contrat, le bénéficiaire peut collecter le capital restant dû déduit des frais de dossier soustrait par la banque. Son principe repose sur des versements périodiques après l’ouverture du contrat. Le versement peut être régulier ou non dont le montant est fixé avant la signature du contrat. Il y a un minimum de versement. En revanche, la banque n’impose aucune limite sur le montant maximum versé. Pendant cette période, il est possible de retirer de l’argent ou clôturer le contrat à tout moment.

Les avantages de conclure des assurances vie

Quels que soient les produits d’assurances vie auxquels vous avez souscrit, chacun présente des avantages. Si vous choisissez, par exemple, des contrats monosupport, vos investissements seront placés dans des obligations appartenant à l’État. Ce type de placement est sans risque et valorisé chaque année. Vous avez la possibilité de demander le montant des intérêts chaque année. En revanche, si vous choisissez les contrats multisupports, vos placements seront répartis sur différents marchés comme la bourse, les SICAV, les marchés financiers, etc. L’investissement présente des risques et s’avère plus bénéfique que les autres placements. En bref, l’assurance vie permet de faire fructifier ses placements sur le long terme. Avant de se lancer dans les contrats multisupport, il convient de se renseigner auprès d’un courtier ou d’une compagnie d’assurance. Les risques sont élevés et la personne peut ne pas retrouver ses placements de départ, dans le cas où il se lance dans les unités de compte. L’assurance-vie permet aussi de se constituer un capital pour couvrir sa retraite et se constituer une rente viagère. En cas de décès du souscripteur, son assurance peut être transmise auprès de ses enfants ou d’un bénéficiaire contractuel avec un allègement fiscal et une exemption de taxes.

Une fiscalité avantageuse

Souscrire une assurance vie en ligne présente des gains de temps et des facilités d’ouverture de compte. Il y a aussi les allègements fiscaux forfaitaires qui varient suivant l’année de souscription. Son principe repose sur les intérêts collectés depuis le 27 septembre 2017, qui sont soumis au régime du prélèvement forfaitaire unique (PFU). Le prélèvement varie suivant un intervalle de 8 ans. Les retraits prélevés moins de 8 ans après son ouverture sont soumis à 12,8 % de PFU. En revanche, si le retrait intervient 8 ans après son ouverture et que le montant des sommes versées est de moins de 150 000 euros, alors le PFU se voit réduit à 7,5 %. Pour les contrats souscrits avant le 27 septembre 2017, ils sont soumis au régime du prélèvement forfaitaire libératoire (PFL). C’est-à-dire, le principe de 8 ans servira de base avec un taux forfaitaire plus élevé pour les contrats de moins de 4 ans. Le taux sera de 35 % et revu à 15 % pour les moins de 8 ans. Pour les contrats intervenant plus de 8 ans, le PFL sera aussi revu à la baisse à 7,5 %. Les héritiers ont aussi des impôts à verser qui sont différents pour le conjoint et les autres bénéficiaires. Le conjoint sera exonéré des droits de succession. En revanche, pour les autres bénéficiaires, la base de calcul repose sur les 70 ans. Pour les sommes versées avant l’âge de 70 ans, les capitaux restant dû sont déductibles à 20 % d’impôt après un allègement de 152 500 euros. Après 70 ans, le contrat d’assurance vie devient plus avantageux, car il est soumis à un allègement forfaitaire de 30 500 euros quel que soit le nombre des bénéficiaires.


Plan du site